Social mobil Paris gasyers

LinkedIn espère séduire les jeunes internautes en ajoutant des «stories» à son application

Site original de l’article : http://www.lefigaro.fr

LinkedIn revendique aujourd’hui plus de 575 millions d’utilisateurs dans le monde. MANAN VATSYAYANA/AFP

Le réseau social professionnel teste une fonctionnalité pour les étudiants, qui pourront partager des vidéos en rapport avec leur vie universitaire.
Trop de stories peut-il tuer les stories? LinkedIn n’a en tout cas pas l’air de s’en inquiéter. Le réseau social professionnel, propriété de Microsoft depuis 2016, a confirmé travailler sur «Student Voices», un nouveau format largement inspiré des stories de Snapchat. L’information a d’abord été révélée par le site spécialisé Techcrunch. Cette nouvelle fonctionnalité, pour le moment réservée aux étudiants d’universités américaines, et toujours en test, permet aux jeunes utilisateurs de filmer des courtes vidéos et de les envoyer sur une playlist réservée à leur université. Le tout est présenté sous format vertical, pour les smartphones. On peut faire défiler les contenus d’un simple geste du doigt, comme sur Snapchat ou Instagram, qui a aussi récupéré ce format.
«Les étudiants adorent filmer des moments de leur vie. Nous avons créé cette fonctionnalité pour les aider à se connecter entre eux, de partager leurs expériences sur leur campus et de créer une communauté en ligne», a commenté Isha Patel, en charge du développement du produit, à Techcrunch. LinkedIn espère ainsi encourager les étudiants à partager des «expériences» relatives à leurs études, comme de parler de leurs projets en classe, donner des conseils pour trouver un stage ou un premier emploi. Les vidéos, visibles pendant une semaine sur la playlist de leur université, seront ajoutées de manière permanente sur le profil des personnes concernées. «Cela pourrait aider des employeurs potentiels à mieux comprendre qui ils sont», assure Isha Patel.
Un format très populaire
LinkedIn revendique aujourd’hui plus de 575 millions d’utilisateurs dans le monde. Converti tardivement au mobile, il œuvre pour faire de son application un réseau social à part entière, plutôt qu’un simple recueil de CV.
Les stories sont une invention de Snapchat, l’application américaine de photos et de vidéos éphémères. Elles permettent de sauvegarder des photos et des vidéos prises pendant une journée. Les différents contenus s’affichent en plein écran et disparaissent au bout de 24 heures. Il suffit d’une pression du doigt pour les faire défiler. Ce format s’est révélé très populaire auprès des utilisateurs, car parfaitement adapté aux usages du mobile. Facebook l’a vite récupéré pour ses propres services. Messenger, WhatsApp, Instagram et l’application mobile de Facebook proposent tous des stories. YouTube, propriété de Google, teste un format similaire. Même l’application du Figaro propose ses propres stories, afin de mettre en valeur des grands thèmes de l’actualité ou le travail de ses journalistes.
On peut voir les stories comme un nouveau format incontournable au Web et à sa navigation, au même titre que le fil d’actualité, le «like» ou le hashtag. On peut aussi considérer cette fonctionnalité comme un appeau à entreprises qui cherchent à rajeunir leur audience. Quitte à passer à côté du véritable intérêt de ce format pour un réseau social: permettre à ses utilisateurs de diffuser des contenus facilement, à une audience restreinte, et qui finiront par disparaître en quelques heures – contrairement à la majorité des photos et des vidéos que l’on publie en ligne. Illustration de cette incompréhension du format: les stories à la sauce LinkedIn seront publiées automatiquement et de façon permanente sur le profil de leurs créateurs. Difficile dès lors de faire preuve «d’authenticité», comme l’espère le réseau social américain.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s